Pour ceux qui ont oublié …

Posté par cielnuageux le 16 novembre 2008

emoticone

Pour ceux qui ont trop oublié…

… Qu’ils l’avaient prononcé

emoticone

SERMENT D’HIPPOCRATE

par l’Ordre national des Médecins

Révision 1996

« Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions.
J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité.

Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.

Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera.

Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés.
Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.

Je ferai tout pour soulager les souffrances.

Je ne prolongerai pas abusivement les agonies.

Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission.

Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences.
Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité.

Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ;
que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque. »

2 Réponses à “Pour ceux qui ont oublié …”

  1. Benoit dit :

    Supplique des médecins

    « Mon Dieu, remplis mon âme d’amour pour l’art médical et pour toutes les créatures de la terre.

    N’admets pas que la soif du gain et la recherche de la gloire m’influencent dans l’exercice de mon art, car les ennemis de la vérité́ et de l’amour des hommes pourraient facilement m’abuser et m’éloigner du noble devoir de faire du bien à tes enfants.

    Soutiens la force de mon cœur pour qu’il soit toujours prêt à servir le pauvre et le riche, l’ami et l’ennemi, le bon et le mauvais.

    Fais que je ne vois que l’homme dans celui qui souffre.

    Fais que mon esprit reste clair près du lit du malade, qu’il ne soit distrait par aucune chose étrangère, afin qu’il ait présent à l’esprit tout ce que l’expérience et la science lui ont enseigné ; car grandes et sublimes sont les recherches scientifiques qui ont pour but de conserver la santé et la vie de toutes les créatures de la terre.

    Fais que mes malades aient confiance en moi et mon art, qu’ils suivent mes conseils et mes prescriptions.

    Eloigne de leur lit l’armée des parents conseils et les gardes qui savent toujours tout, car c’est une vengeance dangereuse qui, par vanité́, fait échouer les meilleures intentions de l’art et conduit souvent les créatures de la terre à la mort.

    Si les ignorants me blâment et me raillent, fais que l’amour de mon art, comme cuirasse, me rende invulnérable pour que je puisse persévérer dans le vrai, sans égard au prestige, au renom et à l’âge de mes ennemis.

    Prête moi, mon dieu, l’indulgence et la patience auprès des malades entêtés et grossiers.

    Fais que je sois modéré́ en tout mais insatiable dans mon amour de la science.

    Eloigne de moi l’idée que je peux tout.

    Donne-moi la force, la volonté et l’occasion d’élargir de plus en plus mes connaissances.

    Je peux aujourd’hui découvrir dans mon savoir des choses que je ne soupçonnais pas hier, car l’art est grand mais l’esprit de l’homme pénètre tout. »

    Attribuée à Maimonide,
    Médecin et philosophe juif (Cordoue 1135)

  2. zik dit :

    Merci pour le texte

Laisser un commentaire

 

Cosy place for holidays in ... |
les hobbies d'Angie |
Animaux de compagnie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pattypatchs
| Football Club Orgnacois
| L'Ecurie de la Combe