• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

l’âge de ton cerveau

Posté par cielnuageux le 23 décembre 2008

http://flashfabrica.com/f_learning/brain/brain.html


1. Cliquez sur’start’                                                    
2. Attendre le compteur  3, 2, 1                                      
3. Mémorisez la position des numéros apparaissent sur l’écran, ensuite cliquez sur les cercles dans l’ordre du plus PETIT au plus  GRAND numéro.                                                            
4. À la fin du jeu, l’ordinateur vous dira l’âge de votre cerveau.    

Publié dans jeu | 3 Commentaires »

Papa Nono n’est pas content !!

Posté par cielnuageux le 22 décembre 2008

Non l’est pas content (voir le blog de Elfounet http://pseudoerronne.unblog.fr/, le calendrier de l’Avent du 21)

Original du jeu, cliquer ici

Pour jouer .. il suffit de tirer sur le bras du père noël …et de le lâcher

Publié dans sourire | 1 Commentaire »

le nounours doudou fabriqué par la zik

Posté par cielnuageux le 20 décembre 2008

img2049small.jpg

ça se voit non ? y a le modèle derrière, et Clochette

 

 

Publié dans ouvrages | 3 Commentaires »

le saut en parachute

Posté par cielnuageux le 15 décembre 2008

Merci à Elfe qui m’a permis de mettre ce jeu sur mon blog
C’est super comme jeu, cliquez sur startgame

Il y a sur la gauche un bouton « jump » qui permet de faire sauter le parachutiste
Juste en-dessous un bouton « chute » qui permet d’ouvrir le parachute

Mais… Il faut tenir compte de la direction de la manche à air, et de la force du vent pour que le parachutiste arrive à atterrir pile sur la cible qui elle, n’est pas disposée toujours au même endroit

Mon maximum a été 500 pt (donc 5 fois le parachutiste sur la cible)…
A vous

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Publié dans jeu | 2 Commentaires »

Fabriquer un doudou en tricot

Posté par cielnuageux le 9 décembre 2008

Modèle extrait du catalogue des Editions Marie-Claire, de phildar
Doudous
36 modèles dans le coup, (crochet et tricot)

 Des modèles de lapins, nounours, pantins, petit cochon, lutin, souris, petite fille, petit garçon…

doudoulapin01.jpg   doudoulapin02.jpg
Cliquer sur les images (un clic) pour afficher les explications

Publié dans ouvrages | 10 Commentaires »

Les 250 énigmes du Père Fouras

Posté par cielnuageux le 4 décembre 2008

emoticone   emoticone  emoticone

Vu le succès qu’ont remporté les 250 questions du fichier xls sur mes autres blogs maintenant effacés, je redonne les questions des énigmes (sans les réponses), vous pouvez me demander le fichier xls à musiquerom arobase yahoo point fr je vous enverrai la version sans les bugs, revue et corrigée gracieusement par Jérémy, qui nous a bien rendu service, merci à lui

emoticone

1   « Message colporté dans un but malveillant, c’est aussi un sanglier qui a deux ou trois ans ». Je suis…
2    « Autrefois bien utile pour faire chauffer un lit, ce n’est pas toujours lui que l’on voit dans son habit ». Je suis…
3    »Mûr à point, il est fauché; fauché on l’est de n’en avoir point ». Je suis…
4    »C’est la partie intégrante d’un pont. Le rendre, c’est en avoir ras-le-bol. Et bien qu’il déserte nos écoles, contre les taches, c’est une protection ». Je suis…
5    »Redoutable machine de guerre, des murs lui cédèrent naguère. Généralement il blatère, et c’est aussi un signe de terre ». Je suis…
6    »Quelquefois rond ou bien carré, il est plutôt bien moulé. Ca ne vaut pas le coup d’en faire un, surtout pour de tout petits riens ». Je suis…
7    »Le vinaigre n’est pas conseillé si on désire l’attraper. Elle est toujours évoquée lorsque la cible est touchée ». Je suis…
8    »Il a une arête et deux ailes de chaque côté. Parfois comparé à une trompette qui n’est pas forcément bouchée ». Je suis…
9   « Il est bon quand il est tôt. Quand il est tôt, il est petit. Mais aussi il peut être beau et quand il est tard il est fini ». Je suis…
10   »La catastrophe vous a frôlé si, près de vous, il est passé. Et personne n’est ménagé quand rouge il est tiré ». Je suis…
11    »Pour un secret, on peut l’acheter. On peut se taire et le garder. Dans un studio, avant de filmer, c’est toujours lui qui est demandé ». Je suis…
12  « Si le vent le pousse et l’excite, il dévore tout ce qu’il voit. Son appétit est sans limites mais s’il boit trop, il se noie ». Je suis…
13  « Parfois nouvelle, parfois pleine, sa couleur n’est pas celle de l’ébène. Des rêveurs elle est la retraite favorite, c’est le pays des Sélénites ». Je suis…
14  « Toujours le premier, jamais le dernier, rien sans lui n’est jamais fini, car rien ne peut commencer sans lui ». Je suis…
15  « Quand le jour se lève, il est là, mais c’est à la fin qu’on le pose. Il exprime aussi un état et aide à préciser les choses ». Je suis…
16  « C’est un accessoire très utile, qui est petit et attachant. Et s’il ne tient que par un fil, il se fixe aussi en pressant ». Je suis…
17  « D’un être, ou d’une chose, elle est ce que l’on voit. Et si par une on peut être trompé, il en est d’autres que l’on peut sauver ». Je suis…
18  « Cette donnée que l’on voit changer tout au long de l’année peut cependant être fixée ». Je suis…
19  « D’une arme à feu, il peut être une pièce. Et nos amis sont nombreux, issus de son espèce ». Je suis…
20  « Je suis le quotidien compagnon du menuisier, mais je préfère la menthe comme compagne de mes soirées..! Qui suis-je ?
21  « D’avril c’est une farce, de mer ou d’eau douce, il est excellent pour la santé, il est parfois volant. Qui est-il ?
22  « Intime on lui confie nos secrets, interne pour les collaborateurs de l’entreprise, on le  lit, on l’écoute, ou le suit chaque jour .Qui est-il ?
23  « D’amour, c’est une tomate, ou une friandise, on y tombe parfois suite à une émotion forte, qualifie souvent un être niais ou crédule .Qui est-elle ?
24  « Déposition officielle effectuée à la barre, dans le cadre d’un procès. Il est parfois d’amitié
25  « Elle chagrine le matin. Mais le soir, elle redonne l’espoir
26  « Qu’elle soit de famille ou d’idée, il ne faut jamais la provoquer. Car si chacun peut la chercher, nul ne sait comment l’arrêter.
27  « En berceau ou surbaissée, celle du ciel n’est pas celle du palais
28Par son mouvement de va et vient, à créer un courant il parvient. Etonné, on y reste
29  « Souvent utilisée en laboratoire, son trou est vraiment très petit. Celle de l’ordinateur, bien que rapide, est manuelle.
30  « Autrefois, le maître en frappait le cancre, qui la redoutait. Utilisée par le dessinateur. Elle doit être suivie par les joueurs.
31  « Instrument du bourreau, elle accompagnait le billot. Si on ne la laisse point en terre, on se prépare à la guerre.
32  « Née d’un lapin ou d’un agneau, elle tient toujours chaud. Qu’elle soit brute ou peignée, elle peut venir des Pyrénées.
33  « Quand on joue, il faut la rattraper. Quand on la tire, il faut l’éviter.
34  « Il est le point de départ, sans mener nul part. Terreur de l’écolier, surtout s’il est pointé.
35  « Il peut être rond, carré et bien moulé. Servi au marché, il est découpé. Ça ne vaut pas le coup d’en faire un, surtout pour de tout petits riens.
36  « Elle communique les vibrations, qui font chanter le violon. On la cherche par amour, mais on doit la rendre un jour.
37  « Grâce à lui, on peut se nourrir.On peut le fleurir aussi. Public, à tous il est ouvert. Secret, il l’est pour ceux qui aiment se taire.
38  « Celui de la cathédrale de Chartres est vraiment fameux. On n’en sort jamais sans mal, mais pour les enfants, c’est un jeu.
39  « Il fait sauter les courageux, et tomber les chaussettes quand il est lâche. Arme des potaches, des petites filles, il tient les cheveux.
40  « De politesse, elle est conforme à l’usage. Au restaurent, elle est du jour. Elle est magique ou algébrique.
41  « Signe habituel de réconciliation. Pour Judas il fut signe de trahison. On le donne, on le prend. On le reçoit, on le rend.
42  « Malgré sa douceur, sa patte n’est pas sans douleur. Jouer dessus est assurance d’être vainqueur.
43  « Son droit est bien lucratif et présente divers tarifs. Il voyage à travers le monde entier et peut s’échanger sur les marchés.
44  « Du début au bout de l’an, on le garnit de l’histoire de notre vie. Affaires, amours, jours et nuits, tout s’y inscrit précisément.
45  « S’il vous voit vieillir, sans jamais rien vous dire, c’est parce qu’il est poli. Alors réfléchissez, dites-moi de qui il s’agit.
46  « C’est une région française. La ville à le sien. Commercial, on y fait ses achats.Et d’accueil, il nous informe.
47  « Vieux zinc tout bricolé. Ou oiseau de grande ponctualité. C’est aussi une façon de se héler.
48  « Il est hier, simple ou composé et peut remonter à l’Antiquité. Car sans lui, demain ne signifie rien.
49  « Chacun a la sienne que nul ne doit copier, car l’imiter peut nous faire emprisonner. Fameuse et attestée, elle est collectionnée. Et pourtant, une simple croix peut la remplacer.
50  « Il est ironique quand il est jaune. Tranquille quand on y habite. Il nous arrive même d’en boucher un.
51  « Dans une formule consacrée, par une cour exigée. A quelqu’un peut-être assénée. Si par quatre est multipliée
52  « Chanson dans laquelle les voix se répètent les unes derrière les autres. Pièce d’artillerie militaire, tube d’une arme à feu
53  « Jadis redouté par les marins. Aujourd’hui, appréciée par les terriens. Vous voici prévenu !
54  « Menacé, son instinct nous pousse. On veille à celle des documents ; Elle a ses méthodes et ses moyens.
55  « Amoureuse elle peut être violente. Fruit il nous ravi. Selon Mathieu elle nous ferait aimer Bach
56  « A minuit on la célèbre. Dite, ! il est trop tard pour se plaindre. Basse! elle ne fait rien pour qu’on l entende
57  « On en use pour persuader. En accorder c’est faire confiance. Une simple signature suffit pour sa carte
58  « Elles font le tour des continents. On les gravit difficilement. Mais se les tenir, c’est quand même beaucoup rire
59  « Qu’il soit noir, gris ou bien blanc, il n’y en a pas deux semblables. Il suit le souffle du vent et reste pour nous impalpable
60  « Dans la cuisine je suis apprécié. Dans la nature, redoutée. Mon épaule le porte, mais si je change de coté…d’avis également j aurais changé!
61  « Quand il est tôt, il est petit. Il est bon quand il est tôt. Mais aussi il peut être beau. Et quand il est tard, il est fini
62  « Parfois nouvelle, parfois pleine. Sa couleur n’est pas celle de l’ébène. Des rêveurs elle est la retraite favorite, C’est le pays des Sélénites.
63  « Fauché, on l’est de n’en point m´avoir. Mûr à point, l’été je suis fauché
64  « L’émotion parfois nous le fait ressentir. Le froid parfois de lui nous en fait parcourir. Seul l’amour nous fait vivre le grand !
65  « On peut la visiter ou bien la savourer. Mais ce projectile léger peut-être un vrai danger.
66   « Quand on y est, on ne sait ou on est
67  « Le montrer c’est bien le connaitre
68  « Quand elle est traite, on la remarque. Il arrive que l’on me rate. Mr de la Fontaine m’y associa une mouche
69  « Je suis à la fois maternelle et paternelle. Quand je suis nerveuse, je n’en suis pas excitée pour autant. Au chemin de la selle, parfois je contribue
70  « D’air, je sais isoler. Pneumatique cela n’est pas pour autant que je roule. Quand le sommeil gagne je suis le bien venu
71  « Quand je suis longue je suis favori. D’éléphant me fait une belle jambe. A quatre, je n’en suis pas plus rapide!
72  « Unique, je domine! A ma façon est le reflet de mon opinion. Mais c’est fleurie que j’exprime toute ma grâce !
73  « Au féminin l’écrivain me redoute. Peu coloré je peux apporter l’ivresse.
74  « Entre votre ordinateur et un bateau, le point commun je suis. A 500 nous en formons une !
75  « Il m’arrive d’être glissant ! Mais de sport je retrouve mon adhérence. Accidenté je deviens un tout !
76  « Y aller est comme aller chez le coiffeur ! Mon regard parfois déroute. Sorti de l’eau je deviens succulent
77  « En étant sur ses gardes, on y veille!
78  « En l’air, je suis le gère! Quand je promets on me trouve belle. Face au silence je suis d’argent!
79  « Quand je suis grand je suis spectacle! On me décerne comme récompense
80  « Mon indice a son chemin
81  « Sachant voler, je n’en suis pas moins bon nageur Sur l’échiquier je ne manque pas de raison
82  « Mauvaise, on me supprime sans jugement !
83  « Au golf, je permets le plus long coup !
84  « Je suis à terre pour le coté solennel
85  « En Amérique il est supérieur
86  « Je peux être humide ou pas. Les hommes prennent plaisir à me regarder. Les gaulois se méfient de moi
87   « On me trouve chez les hommes et chez les femmes. L’ennemi n’en n’a qu’un. Mon inverse est « déteste » (Phonétique)
88  « Je suis souvent humide. J’existe en plusieurs versions. Babel est mon  «berceau »
89  « Plus étroit chez les célibataires que chez les mariées. Lieu de punition pour certains. Mort, sur moi tu reposes
90  « J’absorbe à fort exposant, J’existe aussi pour le corps, On me trouve dans les pièces d’eau
91  « Je n’existe pas, et pourtant on me nomme. De l’heure dépends mon influence. J’aime à imiter vos pas au gré du soleil
92  « Quand il est cloche, il ne sonne pas. Il m arrive que l on me mange, même si je ne suis pas melon
93  « D’air, je peux partir sans prévenir. De joie, j offre aux hommes un plaisir intense mais éphémère ! De ferme, je suis vouée a servir ses mêmes hommes !
94  « D’un récit je suis la substance. Bien qu’osseuse, je reste très molle
95  « Sympathique, je me révèle mystérieusement !
96  « Si l’on dit que j en suis une bonne, on ne parle pas de blague!
97  « Les poils ne m’aiment pas. Je suis leur mauvais présage. Je suis humide et j’aide au rasage.
98  « Anglaise, je change tous les jours! A m’ouvrir, on se cultive
99  « D’un océan arrivé, je suis évanescent apprécié. Pour un plaisir partagé, décrié  le serais-je ? Quoique toujours aimé par ceux qui applaudissent.
100 « Roi il fut. Du même nom que fut son tombeau. Et pourtant ses flots sereins nous assaillent
101 « Sombre, j’éclairci ! Doublé, je ne manque pas de tranchant ! A trop me porter aux lèvres, survient l’enivrement !
102 « Je change à longueur d’année. On me fixe pour un rendez vous
103 « Je suis parfois lourde à porter. De lorraine j ai double traverse. Un chemin pour le croyant !
104 « La catastrophe vous a frôlé si près de vous il est passé. N’en étant pas un vous même, vous en croisez régulièrement. Personne n’est ménagé quand rouge il est tiré
105 « Je suis celle qui avec l’aide des trois connus, vous livrent l’inconnu ! Parfois droite et rectiligne, je gagne aussi à être suivie !
106 « Quand on y est, on ne sait ou on est. Il n’est fait que d’eau, mais peut devenir un impénétrable rideau.
107 « Il n’est pas de réveil plus efficace!  On m’utilise pour sonner la charge!
108 « Royale, elle révèle un secret a se mettre sous la dent ! Bretonne, je suis ronde et plate
109 « Je réponds toujours quand on m appelle!
110 « Contre, je soulage !
111 « Les autos y tournent en rond !
112 « D’orgue, il n’est pas forcement musical !
113 « Sans elle, impossible d’être docteur !
114 « Quand on me perd, tout est à refaire ! Ses coups peuvent parfois être bien bénéfiques !
115 « A l’ endroit et ou l’envers, chaud sera le résultat
116 « Bonbon, il est de très mauvais gout
117 « Si l’on me déroule, c’est pour l’honneur !
118 « Toujours le premier, jamais le dernier. Rien sans lui n’est jamais fini
119 « Pressé, je la taille !
120 « Quand on me double, j exprime une certaine monotonie. Dans l’eau, j’aime à me déplacer en me multipliant !
121 « D’ici, je suis le fil d’Ariane ! Bien qu’important, je ne suis pas majeur !
122 « Petits ou grands font avancer !
123 « Il vous est préférable de ne pas trop les chercher, car a les trouver vous risquez bien des ennuis ! Religieuse je suis pastorale
124 « Impair, j’ai la même valeur ! Certain hôtels y ont leurs étoiles ! Doublé je suis un tour !
125 « Rouge on me suit
126 « Raffiné, je suis couteux ! Quand c’est le minimum, je n’en suis pas ! J’ai mes boutiques, mais que dans certaines rues
127 « En avoir est révélateur d un certain raffinement !
128 « On dit qu’ils se ressemblent, pourtant ils s’assemblent se repoussent parfois !
129 « Quand je suis bon je débarrasse !
130 « Jumeaux nous sommes toujours l’un à côté de l’autre!
131 « Souvent brève, je vais à l’essentiel Mais sans racismes, blanche je vaux bien deux noires
132 « Amie du vent, je fais avancer les choses !!!
133 « Petite, je suis parfois coquine !!! Naturelle, je montre mon savoir !
134 « Ne pas y être est parfois très gênant ! La faire est épuisant ! Le temps passant, on m’affuble de noms charmants !
135 « Par le loup souvent on l’évoque!
136 « On peut y retrouver les membres de sa famille
137 « Parfois comparé à une trompette
138 « Par la justice elles sont appliquées! Les promeneurs elles aident à se repérer
139 « Noire au palais !
140 « Noir, je suis souvent cruel !
141 « Quand je suis rouge, attention danger ! Etre a cote d’elle, me fait manquer le but
142 « A l’est toujours on me trouve ! Sans les enfiler, je donne de la couleur aux perles Sans être apostrophé, je deviens un port ! Il m’arrive d’être express !!!
143 « Quand nous sommes 5, nous manquons de délicatesse, voir de politesse ! Ainsi qualifié, hommes ou femmes montrent une certaine culture..! Recommandée je suis souvent porteuse de mauvaises nouvelles
144 « Vous l’aimez plus que votre vie Vous le craignez plus que votre mort Les riches en ont besoin Les pauvres en ont trop Qui suis-je ?
145 « Tout le monde en a une, Bonne ou mauvaise.
146 « Je change de couleur au fur et a mesure des saisons, et finis par tomber.
147 « Parfois gibet, mais toujours magique!
148 « Obscure, on reste malgré tout assis devant tant de lumière! obscure, mais je vous fais mon cinéma!
149 « Parfois dans les bacs, je ne suis pas pour autant musical !
150 « Dure, parfois polie, mais souvent sans cœur!
151 « Les mettre, évite de blesser
152 « Blanche, je reste vierge!
153 « Le long de la rivière, je coule des jours paisibles. Quand on me fait, c’est signe d’un certain mécontentement !
154 « Au féminin, nous adorions son genou
155 « Doublé, je progresse lentement ! Doublé, j appelle et regroupe! Quand je me fais ainsi je cherche a passer inaperçu !
156 « J’ai 6 pattes, je sais sauter de feuille en feuille et je sais coudre…
157 « Je peux me glisser partout. Je peux parfois voler, mais pas toujours, cela dépend de mon espèce
158 « Grand, on me considère comme un sport ! Je peux être aussi récompense!
159 « Tourner ainsi me fait toujours revenir sur mes pas ! A l oreille je suis essentiellement féminine!!!!
160 « Blonde, j ai un petit cote enfantin parfois !
161 « Chaude, je suis abondante. A l’œil, je révèle toute l’émotion !
162 « Peut être utilisée a la pêche. Une fois sur soi, agaçante elle est
163 « Tendre, parfois je suis! L’être encore à un certain âge est preuve de vitalité
164 « Professionnel, je me dois d’être particulièrement discret !
165 « Pour la famille, j’en suis l histoire
166 « Religieux, je suis l’occasion d une grande fête. Grand, je suis juif !
167 « Notariale,  je ne suis pas un artifice vestimentaire, dans ce cas la !
168 « Parfait, je suis entier!
169 « Dans les eaux, je me trouve. On m’y trouve si j’ai de graves soucis personnels. Epuisé, je peux  l’avoir. J’exprime volontiers une certaine pression !
170 « Même haut, avec moi je suis encore supérieur ! Même bas, avec moi je suis encore inferieur ! Associé au jour, je suis opposé à la lumière. Associé au temps, cela met en retard !
171 « Haut, je suis du vent !
172 « Autrefois, à  la garder je risquais de perdre la vie
173 « Jouer avec, c’est les rendre équivoques !
174 « Se trouver sur ma ligne, peut se révéler dangereux !
175 « Je peux être tout autant rapide, que trompeur, Mais dans ce cas nous ne nous ressemblons pas !
176 « Je peux être jaune ou rouge
177 « Pour moi, on vend aussi la mèche J’en fais voir de toutes les couleurs  J’ai mon utilité dans un moteur
178 « Fixé, une fois que je suis immergée
179 « A l’élévation je suis destinée Mes dessous, parfois effraient De l’événement je suis l’étalon Courte, je peux aussi être double
180 « Je suis l’essence du temps Les vieux en ont aussi parfois Les malfrats me prennent souvent
181 « Peu suffit à enivrer ! Terriblement douloureuse sous ma forme médicale Petit à petit,  je nourris ou soigne !
182 « Bien que pas majeur, j’ai un certain doigté !
183 « Celles du pont ne manquent pas de charge !
184 « Essentiel à une bonne pipe!
185 « Fine, mon goût n’a d’égal que mon odeur ! Mauvaise, je suis nuisible parait il
186 « A cheval, je suis garante de votre équilibre!
187 « A cheval, n’est pas explosive !
188 « Un « i » me sépare de la maison des morts
189 « En hiver, utile et obligatoire je suis. En orfèvrerie, je peux être d’âme
190 « Pour l huile, je suis garante de sa qualité !
191 « Un requin peut nous y faire penser
192 « Celle d argent, ne permet pas d’être très dépensier. Sous les yeux, montre une grande fatigue !
193 « On m’annonce lorsque le soleil quitte son zénith. Une lettre inaudible de plus, et voilà que mon mariage devient platonique. A plusieurs, les romains nous plaçaient en 5e ou 7e position.
194 « Classique, elle est paradoxalement très diversifiée !
195 « On fait silence quand je passe.
196 « Celui de la voix, n’a nul besoin d’être collé!
197 « Peu flatteur pour un chat !
198 « Y veiller, demande vigilance!
199 « C’est un état éphémère, pour politiciens !
200 « On me considère comme un parangon de sagesse. On me considère comme un modèle de sagesse.
201 « Seule la cire peut vous garder de moi. Ma voix en a détourné plus d’un.
202 « En toutes saisons, je peux y être Blanche, je suis appréciée Sans jeu de mot, je rends service Lorsque j’y vais, je paye beaucoup de taxes Usées, les eaux y vont 203 « En principe, je suis fondamentale! Carte, avec moi on ne joue pas !
204 « Celui du bœuf nous éclaire!
205 « Aussi à l’aise dans l’eau que dans le ciel Danseuse, je peux également briller!
206 « Quand je suis petite on s’en inquiète
207 « On ne m’apprécie ni petit, ni grand Je peux mener à la calvitieOn m’efface avec une solution
208 « Fine, méfiez vous de mes bottes !
209 « Je suis chez chacun d’entre vous Passer sous moi n’attire point de gloriole Devant vos yeux, vous en avez 2 Devant vous, je suis « l’un sur l’autre »
210 « Pour être deux, la cellule en a besoin Dès 76, Fleming en proposa pour chaque partie du monde Un danseur ne s’en sépare jamais lorsqu’il est sur scène Sur le globe, je sers de frontière entre deux horaires
211 « Roi, je suis républicain ! A ne voir que moi, on ne voit rien ! A l’âme, je suis blessure !
212 « Quand je suis fleuri, je fâche Alcoolisé, on m’accepte à ses risques et périls A trop me ressembler, on risque de perdre un sens Mis au feu, je deviens comestible.
213 « En étant le premier, je suis tout proche du pouvoir ! Pour certain poètes disparus, je fus refuge…!
214 « Ma production plait aux femmes  A la solitude et au confinement je suis voué
215 « Celui du siècle, dans la jeunesse fut romantique ! Mon esprit est assurément malin ! Armé, je suis un poète
216 « Doublé! Je suis fort ennuyeux Celui de sénateur, n’est pas réputé rapide !
217 « Belle, je suis prometteuse En avoir qu’une est signe d’honnêteté
218 « De jalousie, je suis laide
219 « Chaud, il m’emporte facilement Froid, il signe l’indifférence Sa couleur peut faire d’un homme… un Roi
220 « Jadis j’étais vénérée par les hommes J’exerce mon pouvoir sur eux…  tout comme sur les eaux Seuls les loups me restent fidèles et chantent pour moi.
221 « Né d’un mariage coloré Par l’eau, ma mère, je suis né Quand père lumière l’a fécondée Trésors divins gisent à mes pieds Je suis maintenant symbole des Gays…
222 « Je coule de source.
223 « Je ne coûte rien mais vaux de l’or
224 « A me perdre, on ne s’y retrouve plus ! Si vous m’y mettez méfiez vous de mon courroux !
225 « En architecture,  j’aide la Principale  En plomberie,  je conforte le passant En astronomie,  je permets de voir grand
226 « On me trouve à la longue ou au milieu des guirlandes Phil gi parle de moi sur tous les topiques. je suis seule, mais on parle plus de moi par paire. Je suis, je suis …..
227 « Je suis excitant
228 « Ma conduite se doit d’être mesurée! Mais, il arrive que celle ci ne fasse pas toujours l unanimité !
229 « Je suis difficile à trouver
230 « Me prendre est faire preuve d’opportunisme ! Je suis parfois: rien! Donc insaisissable
231 « Unique, son opposé est interdit
232 « Français, blanc ou noir, j’alimente votre quotidien !
233 « Y naviguer, est risquer de se perdre ! Longue, je peux vous aider a vous y retrouver! Engendrée par le début, dans la logique des choses
234 « Engendrée par le début, dans la logique des choses
235 « A ne pas le prendre, on risque de le perdre !
236 « Quand je suis forte on me prête volontiers
237 « Vieille, je fais preuve d’une grande fidélité
238 « Roi, j’y tourne
239 « En avoir, est révélateur d une légère usure ! Ceux de l’amour, sont parfois liés au hasard !
240 « Gros, je manque de délicatesse et de savoir vivre !
241 « D’un roi, je fis le malheur
242 « Dans le doute on me consulte, car je ne peux me tromper Je peux être petit, en couleur ou propre, et chaque année je connais de nouveaux changements
243 « Une sorcière l’utilise pour se déplacer
244 « Je ne suis pas le point fort des femmes On y monte pour protester
245 « Grillée, je ne suis pas au gout de tous… Pour d’autres, par contre, je fais un tabac ! Abuser de moi c’est la peine de mort !!
246 « Lorsque je suis perdu on ne me ménage pas. Mon esprit est synonyme de solidarité de groupe
247 « A travailler sans, on prend  grand risque !
248 « Fini, je suis entier et naturel Mathématiquement je ne suis qu’une théorie !
249 « Au café, je suis très utilisé par domarp. Ceux à parole finissent par être inaudibles
250 « La passer, c’est renoncer ! Je suis au demi, ce qu’une fillette est a la bouteille !

Publié dans jeu | 7 Commentaires »

Ses roses

Posté par cielnuageux le 1 décembre 2008

img2012medium.jpg

Ses roses n’ont pas gelé …

Pourtant il faisait froid ces dernières nuits

Bientôt ses dernières roses seront fanées
Et son coeur de battre se sera arrêté

Adieu cousine… @ plus

Publié dans divers | 3 Commentaires »

 

Cosy place for holidays in ... |
les hobbies d'Angie |
Animaux de compagnie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pattypatchs
| Football Club Orgnacois
| L'Ecurie de la Combe