emprisonner minet

Posté par cielnuageux le 14 juin 2009

 

http://www.members.shaw.ca/gf3/circle-the-cat.html

Déplacer les ronds sombres autour de minet pour l’empêcher de s’échapper
Pas facile !!! ( cliquer à l’emplacement où on veut mettre un obstacle)

Publié dans jeu | Pas de Commentaire »

Zikorange (08)

Posté par cielnuageux le 12 juin 2009

Tricoter une couverture de bébé

couverturebb02.jpg

 

 Fournitures
Aiguilles à tricoter numéro 4
7 pelotes de 50 grammes de laine sport mérinos spéciale layette blanche
Aiguille à coudre

Echantillon
Un carré de 10cmx10cm tricoté en jersey avec les aiguilles n°4 = 22 mailles et 30 rangs

Dimensions de l’ouvrage
87cm x 73cm

Réalisation du tricot
Montez 161 mailles sur les aiguilles n°4

Bordure du bas :

Rang 1 : 1 maille endroit,  * 1 maille envers, 1 maille endroit *, répétez de *à* jusqu?à la fin du rang

Répétez 7 fois le rang 1

Motif : tricotez 8 fois les 28 rangs du diagramme, puis 1 fois les rangs 1 à 21 du même diagramme.

 

Bordure du haut
Rang 1 : (sur l?envers du travail) : 1 maille endroit, *1 maille envers, une maille endroit *, répéter de * à * jusqu?à la fin du rang

Répétez 7 fois le rang 1

Rabattre les mailles au point de riz

Opérez le changement de fil dans le corps de l?ouvrage, de façon à ne pas déformer les mailles lisières qui restent apparentes et doivent donc former des bords nets.

Finitions
Mettez en forme ou repasser le tricot

couverturebb01.jpg

Publié dans ouvrages | Pas de Commentaire »

Zikorange (07)

Posté par cielnuageux le 12 juin 2009

Samedi 03 février 2007

10h30 – Le point de riz (tricot)

Point de riz :

C’est un point en relief qui se tricote en alternant une maille endroit et une maille envers de manière à les placer en quinconce de chaque côté du travail.

Chaque maille se tricote à l’endroit ou à l’envers sur tous les rangs, de manière à former un tricot réversible, pour réaliser des bordures, car il ne roule pas et ne se déforme pas.

Tricotez le premier rang en alternant une maille endroit et une maille envers

Répétez pour les rang suivants impairs, en tricotant à l’endroit les mailles envers et à l’envers les mailles endroit, et non le contraire comme pour les côtes simples, les mailles vont composer naturellement un damier de mailles endroit et envers.

Publié dans ouvrages | Pas de Commentaire »

Zikorange (06)

Posté par cielnuageux le 12 juin 2009

Lundi 05 février 2007

Voici un casse-croûte pour la route
Du jambon, du fromage, et du pain de campage
Qui pourrait me dire, en passant par ce blog
Dans quelle région peut-on trouver les éléments de ce pique-nique ?

 

paincaillou.jpg

Publié dans jeu | Pas de Commentaire »

Taie de traversin au tricot, explications

Posté par cielnuageux le 12 juin 2009

taietraversin.jpg

 

Les torsades de ce modèle sont agencées de façon simple, en effectuant tous les croisements dans le même sens, et à intervalles réguliers

Fournitures

Aiguilles n°5
Aiguille auxiliaire
de gros fil chenille en coton écru
Fil à coudre
Aiguille à coudre et épingles
Traversin de 45 cms de long et 17 cms de diamètre

 Echantillon
Un carré de 10cmx10cm tricoté en jersey endroit avec les aiguilles 5 = 14 mailles et 23 rangs

 Dimensions de l’ouvrage
85cmx60cm

Réalisation de la housse
Montez 86 mailles sur aiguilles 5

1 extrémité : tricotez 42 rangs en jersey endroit en commençant par un rang endroit
Rang suivant : tricotez toutes les mailles à l?envers

Section torsadée :
Rang 1 (envers du travail) : 2 mailles endroit, * 4 mailles envers, 2 mailles endroit*, répétez de * à * jusqu?à la fin du rang
Rang 2 : 2 mailles envers, *4 mailles endroit, 2 mailles envers*, répétez de * à * jusqu’à la fin du rang
Rang 3 : 2 mailles endroit, *4 mailles envers, 2 mailles endroit *, répétez de * à * jusqu’à la fin du rang
Rang 4 : comme le rang 2
Rang 5 : comme le rang 3
Rang 6 : 2 mailles envers, *4mailles endroit, 2 mailles envers, 4 mailles croisées vers la droite, 2 mailles envers*, répétez de * à * jusqu’à la fin du rang.

Répétez 15 fois les rangs de 1 à 6
Répétez les rangs de 1 à 5

extrémité 2 : rang suivant : tricotez toutes les mailles à l’envers

Tricotez 42 rangs en jersey endroit en commençant par un rang envers

Rabattre toutes les mailles à l’envers.

1 . Repasser le tricot, pliez-le en deux dans le sens de la longueur, endroit contre endroit puis épinglez et assemblez au point arrière ses deux bords, de manière à former un long tube.

 Montage

2 . Retournez l’ouvrage, confectionnez 2 cordelières. Vous aurez besoin d’environs 10 morceaux de fil de 1m50pour obtenir une cordelière de 60 cm. Faites un noeud à 6 cm des extrémités de chaque cordelière.

Recoupez les cordelières, puis défaites les  jusqu’aux noeuds pour former deux glands

3 .  Glissez le traversin dans sa housse, au niveau de la section torsadée (entre les 2 rgs de mailles envers) Nouez une cordelière à chaque extrémité de la housse pour la fermer.

 

Publié dans ouvrages | Pas de Commentaire »

Désolé, mémé (les Wriggels)

Posté par cielnuageux le 12 juin 2009

Image de prévisualisation YouTube

 

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de ton dieu,quelque part qui t’attend,
pourquoi tu flippes autant
J’dis pas que c’est pas marrant de te voir à 20 ans, vous êtes jeunes, vous faites vieux,
à cause du noir et blanc.

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de la guerre, des tickets de rationnement
ou des bombardements.
J’dis pas que c’est pas marrant de parler de mitterand ou de Michel Drucker,
il est tellement charmant.

Désolé mémé, mais là je vais pas rester longtemps,
tu me connais je suis comme ça je passe en coup de vent.
Excuse moi mémé mais là je dois rentrer maintenant.

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de grand-père, de son tempèrament
et de son enterrement.
J’dis pas que c’est pas marrant de parler du cancer, de plaindre les mourrants,
de compter les survivants.

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de Poulidor, des Frères Jacques, d’Yves Montand
ou de Marcel Cerdan.
J’dis pas que c’est pas marrant de parler de la mort, de penser aux absents,
se souvenir d’antan.

Désolé mémé, mais là je vais pas rester longtemps,
tu me connais je suis comme ça je passe en coup de vent.
Excuse moi mémé mais là je dois rentrer maintenant.

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de l’artrose et même si tout fou l’camp,
pas de fauteuil roulant.
J’dis pas que c’est pas marrant de parler du beau temps pour parler de quelquechose
quand c’était mieux avant.

J’dis pas que c’est pas marrant de parler de faits divers, des enlèvements d’enfants,
de plaindre les parents.
J’dis pas que c’est pas marrant de devenir incontinent comme la reine d’angleterre
ou comme au vatican.

Désolé mémé, mais là je vais pas rester longtemps,
tu me connais je suis comme ça je passe en coup de vent.
Excuse moi mémé mais là je dois rentrer maintenant.

J’dis pas que c’est pas marrant de chanter cette chanson, c’est pas toi qui est dedans,
quelques idées seulement.
J’dis pas que c’est pas marrant de jouer au petit con qui se moque, evidemment,
tu sais m’aimer tellement.

J’dis pas que c’est pas marrant de manquer de courage, de pas te voir plus souvent,
tu sais m’aimer tellement.
J’dis pas que c’est pas marrant si j’arrive à ton âge, pouvoir en faire autant,
tu sais m’aimer tellement.

Publié dans paroles musique, video | Pas de Commentaire »

zikorange (05)

Posté par cielnuageux le 11 juin 2009

Elle naît au déclin de l’automne
Elle vit en rêve tout un hiver
Elle s’éveille en sursaut au printemps
Elle aime, elle aime en plein été

Elle sème ses souvenirs en automne
Elle oublie ses souvenirs en hiver
Elle chante la vie au printemps
Elle se tait, elle se tait en été

Elle parle à travers l’automne
Elle écoute une voix en hiver
Elle va vers la vie au printemps
Elle nie, elle nie la mort en été

On la perd de vue en automne
On l’oublie, on l’oublie en hiver
Quelqu’un se souvient d’elle un jour de printemps
Son nom naufrage pour jamais au coeur de l’été

Automne, hiver, printemps, été
Etre être, et avoir été

Robert Desnos

Publié dans poesie | Pas de Commentaire »

zikorange (04)

Posté par cielnuageux le 11 juin 2009

Lundi 12 février 2007

21h56 – http://www.lavache.com/

Le site des adorateurs de vache

Lavache.com est là pour tous les amoureux des vaches, de la campagne et de la nature en général.
La vache est universelle, elle nous porte un regard calme et bienveillant, elle est généreuse, réelle et mythique à la fois. La vache est une sirène rustique …

vache1.gif

21h53 – http://www.armandrobin.org/txtcs.html

VACHE BLAMANT L’HERBE

Par les prés séverins, j’ai rencontré Armand Robin;
Il cherchait un sanglier, c’est moi qu’il a trouvée;
De verbe en herbe, moi sans verbe, l’entretien fut très bien;
Il tenait à me dire qu’il dirait de moi du bien;
Il a compris : vache je suis, vache je vis, vache aussi je mourrai;
Il est parti, broutant du bord des dents mon idée.

Je vis d’ancolie et de mélancolie;
Car tous, sauf lui, oui, tous, me calomnient.

Je suis grosse, grasse, graisseuse exprès;
Je veux offrir matière bonne à quiconque vient auprès
Me tâter selon tous ses souhaits;
Tous me tâtent, meueuh sans tact ! selon tous leurs doigtés;
Je les regarde, l’oeil discret, pour ne pas les gêner;
Puis en bouse ils disent tous :  » Elle a l’oeil mauvais et même de biais « .

Tous, sauf lui, me calomnient; meuh ! je ne vais pas à la gendarmerie
Porter beuglement; on n’y trouve pas l’ancolie.

Vache, j’ai le poil, la corne, les cornes qui travaillent pour mon lait;
Sous le poil, la corne, les cornes, j’ai mon âme de vache qui souffre pour mon lait;
Vache, je guette ensuite si mon lait
A l’enfant qui s’en accroît est le lait qui lui plaît
Et, si mon lait n’est pas le lait qui lui plaît,
Je change d’aliment dans mon pré; cela, personne ne le sait.

Plutôt que d’ancolie je me nourris de mélancolie;
Pourtant souvent sur l’herbe j’ai mon bon rire de vacherie.

C’est que je suis fortement vache; sur les flaccides
Millénaires de verdure on me vit toujours solide;
Aux fermières, aux césars, j’enseigne l’art d’être placides;
Buvant dans les torrents, je rends paisible le liquide.
Nul ne le dit ! Alors qu’au moins ces horribles graminées,
Ces trèfles, ces plantains, bruissent du bien que, vache, je fais !

Voilà pourquoi, mon muet verbe levé sur l’herbe,
Souvent j’ai l’air de la blâmer, non de la brouter

vaches47.gif

21h51 – http://poesie.webnet.fr/poemes/France/auteurano/2.html

 

Je te vends ma vache
Bonne à beurre
Bonne à lait
Bonne à veau
Bonne à tout ce que tu voudras
Un plat de morue
Marché conclu
Ma vache est vendue.

 vache46.gif

21h47 – http://www.clicksouris.com/poesie/vache.htm

Si la Terre était une vache
Ce serait particulier
Les continents seraient ses taches
Elle brouterait la voie lactée

Tous les enfants vivant dessus
Auraient du lait à volonté
Ce serait la plus dodue
Des planètes répertoriées

La science serait tentée
De répondre à cette question
Quelle est donc l’utilité
De cette queue à l’horizon?

Pas besoin d’être ingénieur
Pour trouver la solution
C’est un grand ventilateur
Pour enlever la pollution !

 

Publié dans pub | Pas de Commentaire »

zikorange (03)

Posté par cielnuageux le 11 juin 2009

scoub.jpg

Dans la famille scoubidous, je voudrais…

Publié dans ouvrages | Pas de Commentaire »

zikorange (02)

Posté par cielnuageux le 11 juin 2009

lamartine.jpg

Alphonse de Lamartine – Lever de soleil -

L’Orient jaillit comme un fleuve,
La lumière coule à long flot,
La terre lui sourit et le ciel s’en abreuve
Et de ces cieux vieillis, l’aube sort aussi neuve
Que l’aurore du jour, qui sortit du Très Haut.

Et des pleurs de la nuit, le sillon boit la pluie,
Et les lèvres de fleurs distillent leur encens,
Et d’un sein plus léger l’homme aspire à la vie
Quand un esprit divin vient englober ses sens.

Notre terre éblouie du rayon qui la dore,
Nage plus mollement dans l’élastique éther,
Comme un léger nuage enlevé par l’aurore
Plane avec majesté sur les vagues de l’air.

Les pointes des forêts que les brises agitent,
Bercent l’ombre et la fraîcheur pour le choeur des oiseaux ;
Et le souffle léger des ondes pures qui palpitent
Parfume en s’exhalant le lit voilé des eaux.

Celui qui sait d’où vient l’aurore qui se lève,
Ouvre ses yeux noyés d’allégresse et d’amour,
Il reprend son fardeau que la vertu soulève
S’élance, et dit  » Marchons à la clarté du jour ! « 

Publié dans photos-souvenirs, poesie | Pas de Commentaire »

12
 

Cosy place for holidays in ... |
les hobbies d'Angie |
Animaux de compagnie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pattypatchs
| Football Club Orgnacois
| L'Ecurie de la Combe