« poum poum » (Pierre Desproges)

Posté par cielnuageux le 26 mai 2017

Quand un enfant veut s’amuser, il ramasse un bout de bois, il dit « poum poum », et son copain tombe par terre les bras en croix, en criant « damned », s’il a appris le français dans Tintin, ou « arrgl », s’il a appris le français dans Spirou.
Puis le copain se relève en disant « on dirait que c’est mon rayon laser ».
Puis, il ajoute « bzzzz », et l’enfant tombe en arrière en disant : « vive la république », s’il a appris le français en lisant « démocratie française », ce qui serait très surprenant.
Enfin, les deux enfants repartent vers Jupiter après avoir bu une grenadine en grimpant sur le tabouret de la cuisine pour pouvoir attraper la bouteille.

En revanche, quand un adulte veut s’amuser, il ne ramasse pas un bout de bois.
Pas con, l’adulte.
Il prend un fusil qui fait « poum poum » pour de vrai, et qui fait pour de vrai des trous dans le ventre de l’autre adulte qui tombe en arrière en criant : « vive la France » (l’Allemagne, le roi, ou la république, rayez les mentions inutiles, et à mon avis, elles le sont toutes)

Publié dans citations auteurs | Pas de Commentaire »

Le reste est silence…

Posté par cielnuageux le 14 mai 2016

« … et depuis, toujours, dans toute affection, dans tout amour, j’ai retrouvé cette émotion abominable, ce goût de cuivre dans la coupe d’or, la pensée que l’on est jamais que peu de chose dans la vie de l’être qu’on adore et qui nous adore, et que l’on connaît presque rien de celui que l’on aime le mieux, et que l’homme est intransmissible à l’homme, et qu’il n’y a peut-être pas eu au monde deux cœurs qui se soient entièrement compris. »

Edmond Jaloux
(« le reste est silence »)

« … On devient misanthrope, parce que l’on s’est fait d’abord une trop haute idée de l’homme, on aurait voulu le respecter en soi si profondément que chacun le respectât de la sorte et que nul ne vînt choquer l’amour de son honneur et de sa dignité. Mais les rapports de ces êtres entre eux sont rudes et grossiers, et, tôt ou tard, vous obligent à l’éloignement, à la méfiance, à la défensive d’abord, à la haine ensuite.  »

« …Chaque pessimiste n’est qu’un optimiste trop souvent déçu. Il n’y a que ceux qui n’ont jamais eu de grands espoirs qui ne sont pas désespérés. »

Edmond Jaloux
(« le reste est silence »)


Publié dans citations auteurs, lecture | Pas de Commentaire »

Antoine de Latour (1808-1881)

Posté par cielnuageux le 24 avril 2016

http://www.poesie-francaise.fr/antoine-de-latour/poeme-au-printemps-qui-ne-vient-pas.php

 

Recueil : Loin du foyer (1835).

   
 P1050061 [1024x768]

Où donc est le printemps ? Endormi sous la nue
Le soleil ne luit pas ou brille sans chaleur,
Et dans les champs, la neige, aux arbres suspendue,
Tient la sève captive et dévore la fleur.

 

 P1050069 [1024x768]

Tout frissonne et se tait ; le pauvre laboureur
S’assied morne et pensif sur quelque roche nue ;
Le pain pour ses enfants va manquer, et son cœur
Maudira l’heure sainte où leur mère est venue.

   

 P1050065 [1024x768]

Il est aussi des temps où du soleil divin
L’homme attend le retour et le demande en vain ;
Qui de nous, une fois, et de l’âme et du monde

 N’a cru voir les destins confondus et flottants,
Et des esprits troublés sondant la nuit profonde
Ne s’écria jamais : — Où donc est le printemps ?

P1050066 [1024x768]

   
 

 

 

Publié dans citations auteurs, photos-souvenirs, poesie | Pas de Commentaire »

Citations

Posté par cielnuageux le 9 janvier 2016

http://deuil.comemo.org/

 

deuil

 

 

J’ai cueilli ce brin de bruyère.
L’automne est morte, souviens-t’en.
Nous ne verrons plus sur terre
Odeur du temps, brin de bruyère,
Et souviens-toi que je t’attends.

“L’adieu” – Guillaume Apollinaire

 

J’ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaîté ;
J’ai perdu jusqu’à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j’ai connu la Vérité,
J’ai cru que c’était une amie ;
Quand je l’ai comprise et sentie,
J’en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d’elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu’on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d’avoir quelquefois pleuré.

“Tristesse” – Alfred de Musset

 

Publié dans citations auteurs | Pas de Commentaire »

Certitude

Posté par cielnuageux le 17 novembre 2015

“Est fanatique celui qui est sûr de posséder la vérité. Il est définitivement enfermé dans cette certitude ; il ne peut donc plus participer aux échanges ; il perd l’essentiel de sa personne. Il n’est plus qu’un objet prêt à être manipulé.”

 

(de Albert Jacquard…)

Publié dans citations auteurs | Pas de Commentaire »

Musset

Posté par cielnuageux le 4 octobre 2011

L’homme est un apprenti, la douleur est son maître  Et nul ne se connaît tant qu’il n’a pas souffert.

[Alfred de Musset]

 Musset dans citations auteurs img_0237800x600-300x225

Publié dans citations auteurs | Pas de Commentaire »

Louis Dumur

Posté par cielnuageux le 30 janvier 2011

pensive2.jpg

« Il n’y a qu’une excuse à l’ingratitude, mais elle est bonne : C’est l’humiliation que l’on éprouve d’avoir été obligé. »

 

Publié dans citations auteurs | Pas de Commentaire »

Claude Tillier

Posté par cielnuageux le 29 janvier 2011

img6336640x480.jpg

 

Je ne sais pas, en vérité,
pourquoi l’homme tient tant à la vie
Que trouve-t-il donc de si agréable
dans cette insipide succession  des nuits  et des jours ,
de l’hiver et du printemps ?

Publié dans citations auteurs | 1 Commentaire »

 

Cosy place for holidays in ... |
les hobbies d'Angie |
Animaux de compagnie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pattypatchs
| Football Club Orgnacois
| L'Ecurie de la Combe