Le reste est silence…

Posté par cielnuageux le 14 mai 2016

« … et depuis, toujours, dans toute affection, dans tout amour, j’ai retrouvé cette émotion abominable, ce goût de cuivre dans la coupe d’or, la pensée que l’on est jamais que peu de chose dans la vie de l’être qu’on adore et qui nous adore, et que l’on connaît presque rien de celui que l’on aime le mieux, et que l’homme est intransmissible à l’homme, et qu’il n’y a peut-être pas eu au monde deux cœurs qui se soient entièrement compris. »

Edmond Jaloux
(« le reste est silence »)

« … On devient misanthrope, parce que l’on s’est fait d’abord une trop haute idée de l’homme, on aurait voulu le respecter en soi si profondément que chacun le respectât de la sorte et que nul ne vînt choquer l’amour de son honneur et de sa dignité. Mais les rapports de ces êtres entre eux sont rudes et grossiers, et, tôt ou tard, vous obligent à l’éloignement, à la méfiance, à la défensive d’abord, à la haine ensuite.  »

« …Chaque pessimiste n’est qu’un optimiste trop souvent déçu. Il n’y a que ceux qui n’ont jamais eu de grands espoirs qui ne sont pas désespérés. »

Edmond Jaloux
(« le reste est silence »)


Publié dans citations auteurs, lecture | Pas de Commentaire »

Avant toi

Posté par cielnuageux le 29 août 2015

« Je ne peux pas vivre comme ça, mère. Ce n’est pas la vie que j’ai choisie. Je n’ai aucune perspective de me rétablir un jour. Il me semble donc parfaitement raisonnable de demander qu’on mette fin à cette situation d’une manière qui me convienne. »

J’entendais ses paroles et j’imaginais alors sans peine l’homme qu’il devait être dans ses réunions d’affaires, cette carrière qui l’avait rendu aussi riche qu’arrogant.
Après tout, c’était un homme habitué à être écouté.
Il ne supportait pas l’idée que je puisse être, d’une certaine manière, en position de décider de son avenir. Que je sois redevenue mère.

C’est sa tentative de suicide qui m’a finalement poussée à céder. Ce n’est pas tant que ma religion condamne cet acte – même s’il me semble particulièrement insoutenable d’imaginer mon fils précipité en enfer à cause de son désespoir. J’ai choisi de croire que Dieu, une divinité bienveillante, comprend nos souffrances et pardonne nos errements.

C’est cette dimension de la maternité qu’on ne saisit jamais vraiment tant qu’on n’a pas été mère soi-même, qui fait que ce n’est pas l’homme adulte que l’on voit – ce rejeton maladroit, mal rasé, malodorant et aux idées bien arrêtées – avec ses contraventions, ses chaussures mal cirées et sa vie amoureuse compliquée.
Non, ce qu’une mère voit, ce sont toutes les personnes que son fils a été au fil de sa vie rassemblées en un seul et unique individu.

J’ai regardé Will et j’ai vu le poupon que je tenais dans mes bras, complètement gaga, incapable d’imaginer que j’avais donné naissance à un autre humain.
J’ai vu le bambin qui me donnait la main, le garçonnet essuyant ses larmes de rage après avoir été rudoyé par un camarade.
J’ai vu les vulnérabilités, l’amour, l’histoire.
Et c’est ça qu’il me demandait de faire disparaître – le petit enfant en même temps que l’homme. Tout cet amour, toute cette histoires.

Jojo Moyes (Avant toi)

Publié dans lecture | Pas de Commentaire »

le reste est silence…

Posté par cielnuageux le 23 août 2010

img5631b.jpg

« Et depuis lors, toujours, dans toute affection, dans tout amour, j’ai retrouvé cette émotion abominable, ce goût de cuivre dans la coupe d’or, la pensée que l’on n’est jamais que peu de chose dans la vie de l’être qu’on adore…

que l’on connait presque rien de celui que l’on aime le mieux,

et que l’homme est intransmissible à l’homme,

et qu’il n’y a peut-être pas eu au monde deux coeurs qui se soient entièrement compris

(Edmond Jaloux – Le reste est silence)

 

Publié dans lecture | 4 Commentaires »

un jeu de têtes à claques

Posté par cielnuageux le 9 avril 2009

http://www.tac.tv/jeu_hockey.php

Votre adversaire est redoutable

en plus quand il gagne

y s’fiche de vot’ poire

si si

Allez qui arrive à gagner ?

moi je perds pour l’instant, j’attends vos victoires, (poil à la poire)

A chaque but, laissez lui le temps de faire ses commentaires, c’est pas triste

Publié dans lecture | 2 Commentaires »

Robert Pascal (poèmes et chansons de Bob)

Posté par cielnuageux le 17 novembre 2008

http://www.livres-chapitre.com/
http://www.amazon.fr/Poemes-Chansons-Webmasseur-Vieux-Mouchoir/

002569.gif

 Si tu veux vivre encore un peu

oiseaublanc.gif

 

Si tu veux vivre encore un peu
Ravale toute ta rancune
Envers chacun, envers chacune
Qui a fait transpirer tes yeux :
Car bien souvent le temps efface
De tes tristesses maintes traces !

002569.gif

Si tu veux vivre encore un peu,
Fais abstraction de tes déboires
Qui obscurcissent ton histoires
Et te rongent à petit feu :
Sache bien qu’une vie parfaite
Mêle victoires et défaites !

002569.gif

Si tu veux vivre encore un peu
Rengaine ta moindre colère,
En vouloir à toute la terre
Te rendra toujours malheureux :
A te montrer trop irascible
Tu te trompes souvent de cible !

002569.gif

Si tu veux vivre encore un peu,
Ecarte tes vaines révoltes
Qui ne donnent, comme récoltes,
Que des fruits fades et véreux :
Accepter l’humaine justice
Te fait devenir son complice !

002569.gif

Si tu veux vivre encore un peu,
Eloigne de toi cette haine
Qiu insidieusement t’enchaîne
Et te conduit au désaveu :
Nul ne peut prétendre sur terre
Avoir quelque droit sur ses frères !

002569.gif

 

Si tu veux vivre encore un peu,
Enterre ta hache de guerre,
Le sang sur ta main meurtrière
Rejaillira sur tes cheveux :
Rien ne vaut de perdre son âme
Balance ton orgueil aux flammes !

002569.gif

 

Si tu veux vivre encore un peu,
Extraits-toi de ta solitude,
Oublie tes sales habitudes
Ta liberté en est l’enjeu :
Suis les conseils que je te livre
Si, encore un peu, tu veux vivre

 

238731033890d8491b83.jpg
Image Flickr galerie freeetv

Publié dans lecture | Pas de Commentaire »

 

Cosy place for holidays in ... |
les hobbies d'Angie |
Animaux de compagnie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | pattypatchs
| Football Club Orgnacois
| L'Ecurie de la Combe